8) Salvetat sur Agout/Anglès le 27/07

Publié le par laurentour

 

...Sur le chemin d'Arles...

 

 

 

Km : 20

Cumul : 151

Météo : 20 degrés - nuageux - soleil

Depart : 8h00 Alt : 700 m - 720 m - 750 m

Département : Tarn

Hébergement : Gite communal 8 €

Parcours : 3.5/5

 

 

Après 2 jours de pluie voilà que le beau temps revient sur la région du Haut-Languedoc. Légère hausse des températures et quelques apparitions du soleil durant la journée. Demain la météo prévoit une nette amélioration ! Enfin espérons le... marcher sous la pluie n'empêche pas d'avancer mais l'humidité comme chacun sait peut générer quelques désagréments si on n'y prête pas attention. Aujourd'hui était une étape forestière et ça tombe plutôt bien, le GR s'est infiltré dans la forêt domaniale du Haut-l'Agout une bonne partie de la journée. L'Agout étant une rivière du Tarn, j'ai pu apercevoir pendant la balade quantités de ruisseaux aux chuintements reconnaissables tout du long du parcours. Certains de ces ruisseaux aux débits faibles et en travers du chemin m'on valu quelques exercices d'agility lors des franchissements sans grands risques mais sait-on jamais ! Une pierre qui s'escampe ou qui dévisse sous le pied peut valoir un réflexe dans le désordre... Passé les ruisseaux et suivant toujours le chemin parfois carrossable dans certaines portions d'une forêt aux essences de sapins et de chênes visiblement entretenue par les bucherons de l'ONF, on remarque de temps en temps des abattages de parcelles déboisées dans le vif mais heureusement sans incidence sur les arbres en bordure où sont indiquées les marques rouges et blanches du GR. J'ai bien eu quelques frayeurs à certains moments sans voir de marques sur des centaines de mètres mais enfin de compte j'étais à chaque fois dans la bonne direction. Vers midi en m'approchant doucement vers le village d'Anglés situé sur un plateau à cheval entre le Tarn et l'Herault, je vois arriver un refuge refait à neuf avec table et bancs plus une fontaine en fonction. J'en profite pour m'arrêter et déjeuner. Restant 5 km avant le village, je quitte la forêt domaniale et me retrouve sur un chemin goudronné avec de chaque côté des champs tirés au cordeau où paissent des troupeaux de brebis appartenant aux propriétés cachées entre les vallons reconnaissables aux hangars de dimensions importantes. On peu lire sur une pancarte en passant devant les habitations les horaires d'ouverture au public de passage souhaitant faire l'acquisition de fromages du pays. Un peu plus loin on passe dans l'ancien hameau, abandonné et en ruine, qui devait appartenir autrefois aux anciennes familles de bergers ou d'éleveurs aujourd'hui disparues. On y remarque encore le puits maçonné et la fontaine d'avant-guerre preuve qu'il doit y avoir pas très loin une nappe souterraine. Continuant sur mon chemin goudronné aux paysages agricoles "made in PAC" je croise un jeune assis sur son quad avec son chien de type chien de troupeau qui semble attendre quelque chose ou quelqu'un ! arrive une seconde personne en 4L version 1970. On se salue comme à chaque fois que l'on croise quelqu'un dans ces villages loin des villes... A peine fait 10 mètres que démarre dans un patois le rappel des brebis éparpillées dans leur enclos à rentrer aux abris pour la nuit. Je me retourne et assiste à la scène... Appelant les brebis à remonter le jeune file avec son quad suivi de son chien à rabattre les brebis égarées ou trainardes... A la queuleleu elles remontent le versant au pas de charges et commence à se créer un troupeau sur le chemin goudronné très étroit. Toujours à observer les manip de rassemblement je commence à me faire vite déborder par les brebis qui n'hésitent pas à venir me renifler et me pousser tant le cheptel devient considérable. M'éloignant progressivement je continuerais d'entendre encore un bon moment les hululements du berger rebondissant en échos dans la vallée. Accueillis 15 minutes plus tard par le panneau de signalisation à l'entrée du village d'Anglès, je n'ai plus qu'à me diriger vers l'office de tourisme pour valider d'un tampon dans la crédentiale l'étape du jour et me rendre au gite près de l'église pour y passer la nuit. Demain je dois quitter la voie d'Arles et retrouver le GR36 en direction de Mazamet puis Carcassonne sur une nouvelle voie de pèlerinage, le chemin du Piémont. FIN DE L'ETAPE.

Publié dans Tarn

Commenter cet article